Festival art brut : événement à Cin’étoile

A partir du 20 juillet – exposition art brut à Cin’étoile

Un partenariat Regards Sur et Cin’étoile, en collaboration avec Luis Marcel, fondateur du musée d’art brut de Lapalisse.

artenmarche_02

Le musée d’art brut de Lapalisse a fermé en 2015.

Il n’en reste pas moins une belle collection amassée par Luis Marcel, son fondateur et mécène infatigable de l’art brut pendant des décennies.

A partir du 20 juillet, Luis Marcel prête quelques-unes des oeuvres de sa collection (La Collection Idéale du Musée d’art brut de Lapalisse), afin que le publlic de Saint-Bonnet puisse en profiter. L’ouverture de l’exposition donne lieu à un événement art brut. 


Déroulement de l’événement du 20 juillet 2017

18h00  – Ouverture de l’exposition “art brut”,  avec des pièces de la Collection Idéale du Musée d’art brut de Lapalisse

19h00 – Conférence « Qu’est-ce que l’art brut? »  par Luis Marcel, fondateur du musée d’Art Brut ,  Président de l’association L’ART EN MARCHE (Lapalisse)

 20 h – Rafraîchissements et grignotages “Tout en couleurs”

20h30 – Film-documentaire « André et les Martiens », de Philippe Lespinasse, 2016, 66′

TARIFS : expo entrée libre, conférence/ pot et grignotage/film : 7 € / Film seul :4€ 


Le film : André et les Martiens, de P. Lespinasse, 66′

film_andreetlesmartiens
C’est au peintre français Jean Dubuffet que l’on doit le concept d’Art Brut. Il constitue dès 1945 une collection d’objets créés par des pensionnaires d’hôpitaux psychiatriques, et autres réprouvés. Qu’en est-il aujourd’hui de l’Art Brut ?

André et les martiens nous embarque pour une promenade bouleversante, dans une proximité rare avec des artistes « bruts » ou outsider, qui travaillent de façon solitaire et construisent des univers qui renversent nos perspectives sur l’art. C’est André Robillard qui nous guide. Sculpteur, dessinateur, musicien, découvert par Jean Dubuffet, il est devenu un des plus importants créateurs de l’Art Brut. Depuis 1964, il fabrique des fusils, des centaines de fusils pour « tuer la misère ».

Philippe Lespinasse interroge silencieusement l’extraordinaire des œuvres, la parole est aux artistes et à leur art. Il nous dévoile des mondes cachés que nous n’imaginions pas. Les artistes, eux-mêmes souvent en situation de handicap ou de marginalité, nous interrogent sur notre rapport à la norme et nous ouvrent des perspectives d’expression insoupçonnées.
L’Art Brut qu’est ce que c’est ? L’art brut est un vocable inventé par Jean Dubuffet qui qualifie l’inqualifiable : un art qui n’a ni caractéristique esthétique particulière, ni maître, ni code.
Avec :
André Robillard, guide et expert en art brut comme en art doux ; créateur de fusils inoffensifs.
Paul Amar, le pape des coquillages.
Richard Greaves, théoricien et architecte silencieux.
André Pailloux, cycliste amateur et inventeur du tourne-vent.
Judith Scott, tisseuse de cocons.

« C’est leur capacité d’invention, leur surgissement orphelin qui caractérise les œuvres d’art brut, capables de débarquer comme si rien n’avait existé avant elles. Rétives aux caractéristiques, rebelles aux analyses, répugnant aux familles, elles sont d’une force incandescente. » Philippe Lespinasse

Source information sur le film 

Festival art brut : Mary Cody

du 6 juillet au 30 juillet

Mary Cody

Dans le cadre de l’événement art brut

Mary Cody

Cette peintre irlandaise vit à Kilkenny, Irlande.
Elle est née à Kilmoganny (Irlande) en 1956. Elle a longtemps travaillé et habité L’Arche Community à Callan (Irlande), espace dédié aux personnes ayant des handicaps mentaux.  Elle rejoint le centre KCAT en 1999, puis y devient résidente.

Mary Cody a exposé son travail dans un grand nombre d’expositions et d’événements collectifs. En 2004, une de ses œuvres a été sélectionnée pour faire la couverture du National Intellectual Disability Database Report. 

La peinture acrylique a sa préférence. Elle pose des fils de laine sur la toile comme pour lui donner une armature fragile.

mary_01.jpgElle recouvre ces fils avec de la peinture dans un geste répétitif et soigné.  Elle travaille lentement, concentrée sur son geste. Mary travaille la couleur, mêlant laine et peinture

Cette merveilleuse artiste autodidacte possède une palette riche de couleurs vives et souvent joyeuses et nous offre dans une intuition géniale, des œuvres à la fois puissantes et sereines.
Evénement à ne pas manquer.

 

 

marie_01