L’art brut n’existe pas ! Retour sur une soirée très réussie à Cin’étoiles

Publicités

L’art brut existe-t-il ?

Article par Myriam Lajmi et Marie Oulion

Le 20 juillet, s’est déroulée au Cin’étoile à Saint-Bonnet-Le-Château, la soirée évènement autour de l’art brut, avec au programme une exposition des œuvres de l’artiste Vladimir, une conférence de Luis Marcel et la projection du film André et les martiens réalisé par Pascal Lespinasse.

 

Vladimir
Crédits – Luis Marcel, Vladimir

Pascal Saint-Vanne dit Vladimir est autiste et schizophrène. Maltraité par une mère qui le bâillonnait quand, enfant, il hurlait faute de pouvoir communiquer autrement, cet artiste dans l’âme, âgé aujourd’hui de 50 ans, peint depuis son plus jeune âge des œuvres très puissantes, la plupart étant des autoportraits ou des représentations maternelles.  Pour l’occasion, dix-huit pièces de la collection du musée de l’Art en marche à Lapalisse ont été présentées au public. Une collection poignante, qui interpelle. Qu’on adhère à cette peinture toute en tension ou qu’on la déteste, elle ne laisse pas indifférent.

Vladimir a été découvert par Luis Marcel, galeriste indépendant et décalé, amoureux des artistes d’art dit « brut », fondateur de l’association « L’art en marche ». Luis Marcel a ouvert le Musée de l’art brut de Lapalisse en 1997, musée dans lequel il a longtemps exposé une imposante et magnifique collection d’art brut.

Continuer à lire … « L’art brut existe-t-il ? »

Evénement au 13 rue de la Châtelaine : le sculpteur Roger Benoit

Roger Benoit nous fait le plaisir de déposer quelques-unes de ces oeuvres au 13 rue de la Châtelaine du 3 au 27 août 2017.

Quand on demande à Roger Benoit quel est le moteur qui le pousse vers la création, il répond simplement « la beauté ». Et à découvrir la belle exposition qu’il nous propose, on comprend aisément jusqu’où il pousse ce besoin de beauté et d’équilibre : sens des formes et de l’équilibre, jeu d’espace et de lumière, travail technique incroyablement élaboré et patient qui aboutit à des oeuvres habitées et jamais maniérées. Tout est beauté dans l’oeuvre de Roger Benoit.

 

IMG_4580_petit_v2

L’installation
Idéalement installée dans l’Hotel d’Epinac, elle nous offre un espace envoutant et émouvant. Il ne faut en aucun cas rater cette belle rencontre que nous sommes heureux de vous offrir. Continuer à lire … « Evénement au 13 rue de la Châtelaine : le sculpteur Roger Benoit »

Manfred Schling – la peinture informelle

Manfred Schling a étudié dans les années 1970 à l’Université des Arts de Berlin. Cet élève de Fred Thieler, un des pères fondateurs de la peinture informelle allemande, a été profondément influencé par le travail de Antoni Tapies.

03 - ancho - 2015 - 55x70 - Mischtechnik Leinwand
Ancho – 2015 – 55×70 – Mischtechnik Leinwand

Continuer à lire … « Manfred Schling – la peinture informelle »

Laurent Karagueuzian et la nature

IMG_3644_1000
Depuis début juillet, Laurent Karagueuzian est présent qu 12 rue de la Châtelaine. Il y présente une peinture élégante et harmonieuse.
Cet homme aime les ballades en forêt, et même se coucher sur le sol pour observer la lumière qui filtre entre les feuilles des arbres.
Une manière comme une autre de capter le plein et le vide, la lumière et le noir, la rupture.

Longtemps adepte du noir et blanc, Laurent Karagueuzian revient à la couleur avec des oeuvres de petite taille.
Papier, toiles et gravures (de 70 € à 1600 €). 

 

A découvrir cette dernière semaine.

Continuer à lire … « Laurent Karagueuzian et la nature »

Entretien avec Andrew Pike

Andrew Pike travaille au KCAT, le centre d’art et d’études ouvert à des personnes différentes. Il y participe depuis le commencement de l’institution. Il est à la fois peintre et créateur d’animations pleines d’humour et de sens.  Le KCAT est notre partenaire pour cet été.

A travers cet entretien, on découvre un artiste – un homme – qui réfléchit avec une voix claire et libre sur le statut de l’art, et celui du handicap. Mais aussi sur ce qu’est l’art dit contemporain, sur le plaisir du travailler ensemble, sur la création et le bonheur de créer. Une très belle rencontre.

Deux de ces animations sont à découvrir au 6 rue de la Châtelaine jusqu’au 30 juillet  2017.

 » J’aime mon travail. J’aime simplement dessiner, peindre.  J’ai fait un peu de peinture à l’huile, mais en fait j’aime chaque type d’expression, vous savez, je suis un artiste ! J’aime que les gens regardent mon travail, plutôt que de le reléguer au loin, le voir et laisser aller. »                                                                                                                                        Andrew Pike 

 


Pike_capture_june2017

Vous pouvez parler un peu de vous-même ?  Continuer à lire … « Entretien avec Andrew Pike »

Exposition Mary Cody – au 6

De la peinture et de la laine : voilà les ingrédients avec lesquels Mary Cody crée une oeuvre profonde et tranquille.

Mary Cody in the KCAT Studio_petit.jpg
Mary Cody au KCAT – Tous droits réservés.

Nous aimons beaucoup le travail de Mary. Les longs fils de laine qu’elle laisse échapper de ses tableaux et qui s’emmêlent au fil des expositions – Mary a exposé dans le monde entier – sont comme des lignes de vie qui rattachent ses tableaux au monde extérieur.

Continuer à lire … « Exposition Mary Cody – au 6 »